Healing

 

They say that crowns are reserved for kings.
That jewels are the realm for those who deserve them.
And in the blink of an eye.
In the changing of the wind, fortunes change.
Through every shipwreck comes the chance to begin again.
To rebuild anew atop the mistakes of the past.
Out of death comes life.
Reconnect, Knife party

Apprendre a se soigner,  s’adapter, se transformer, décomposer tout ce qui est obsolète pour se reconstruire sous une nouvelle forme, comme la vie l’a fait durant des millénaires. La Loi de l’Energie, le Cycle. Et pour se soigner, nous devons compter sur nos liens avec tout ce qui nous entoure, sur ces cordes , sur cet axe qui nous lie du ciel a la terre. Notre Soi disait Carl Jung. Ce qui est nous suit depuis notre naissance , ce qui est nous, mais au dela de nous.

Selon Carl Jung, notre Ego est différent de notre Soi. Notre Soi est une sorte d’élément référentiel, qui pourrait correspondre a la parcelle d’énergie qui nous a été donnée a notre naissance , et autour duquel s’articulera notre Ego durant tout le développemment de notre existence. L’Ego est influencé par notre éducation, nos expériences, nos relations, notre environnement…Tous ces éléments qui nous sont considérés comme extérieurs, qui se placent en dehors de la barrière que nous nous sommes définis comme le « moi »: ce que Je pense, ce que Je fais, Mes sensations, Mes pensées… L’ego commence a se définir vers 1 ans, lorsqu’on prend conscience qu’on est une personne différente de nos parents, qu’on commence a détacher nos sensations de celle d’autrui. Le Soi, quand a lui, est plus global, et influence sur toutes les parties de la psyche dont nous n’avons pas toujours conscience: l’Ombre, L’animus, l’Anima, la conscience collective…

jung-diagram

Il est comme un tronc d’arbre qui forme le centre de nous même, et qui rétablit l’équilibre avec la conscience, avec l’égo. Si l’ égo subit des déséquilibres du a des causes externes ou internes, le Soi se charge de rétablir l’équilibre, a condition que nous le laissions faire. En effet, nous sommes souvent blindés de blocages divers et variés, qui nous empêchent de nous connecter facilement a cette source . Des mécanismes psychologiques et physiologiques nous font souvent tourner en bourrique, générant des sorte de « bug » dans le cerveau qui conduisent a des états d’anxiété et des états de nevrose (les tocs par exemple, les crises d’angoisses…Tout ça est très souvent le symptôme d’une psyche qui nous envoie des cris d’alarme, qui nous dit « OH REVEILLE TOI, ET CREUSE UN PEU. TU VOIS PAS QU’IL Y A UN TRUC QUI CLOCHE DANS TA VIE MA GRANDE? » ).

Il est alors nécessaire de faire un travail de déconstruction , de plongeon en soit même, pour trouver les failles dans les fondements de notre psyche, et parfois si le ciment ne suffit pas, ne pas avoir peur de prendre le marteau piqueur pour défoncer quelques murs histoire de reconstruire tout ça avec art . C’est parfois douloureux, on trouve souvent des monstres enfermés dans les donjons, mais il est absolument nécessaire de les laisser courir dans les verts paturâges, nos monstres chéris. Admettons que vous ayez laisser sans soins un jeune enfant. Livré a lui même, sauvage, il vous mordra très certainement si vous essayez de le nourrir, et répondra par des grognements. Il lui faudra de la patience, des échecs et surtout beaucoup d’amour pour redevenir quelqu’un de plus civilisé, et enfin vous rejoindre pour que vous vous sentiez plus complets.

Ce travail de deconstruction peut être effectué via des travaux de visualisation et de méditation, par des pratiques un peu plus actives comme le yoga et les arts martiaux (les blocages psychologiques génèrent souvent des blocages physiques, et vice versa ; donc si vous débloquez l’un y’a des grandes chances pour que l’autre s’en porte mieux; mais dans tous les cas il est très conseillé de travailler les deux en parallèles, sinon le problème risque de revenir a la charge un peu plus tard), par la lithothérapie, les pratiques énergétiques comme le Reiki  ou par encore par l’Art et par les Mandalas.

Carl Jung utilisait beaucoup les mandalas pour soigner. Il considérait que le mandala était le reflet du Soi, et que par la vertu de la projection au travers de ce symbole, on pouvait établir un diagnostic a partir du mandala dessiné et aider a la guérison.

Perso c’est ce que je fais, c’est une véritable cartharsis, et le fait de se concentrer sur l’élaboration d’un motif circulaire qui se répète apaise l’esprit, le recentre et l’articule d’une manière spontanée et naturelle.

carl-jung-first-mandala

Le premier mandala de Carl Jung

Publicités