Retour à l’intimité

We took a walk to the summit at night, you and I
To burn a hole in the old grip of the familiar, you and I
And the dark was opening wide, do or die
Under a mask of a million ruling eyes

Agnes Obel, Familiar
J’ai appris ces derniers temps à revenir à l’intimité. Revenir  à soi même, refermer les portes et laisser le silence et l’espace se faire au milieu du tumulte.
On ne peut pas créer sans espace. La musique est faite de silence, le dessin est fait d’espaces vierges, la nuit est remplie de vide et le vent se créé parce qu’il y a des dépressions entre les espaces. La circulation ne peut se faire que parce qu’un endroit est vide, et que l’autre est plein. Si tout est plein, on en arrive à l’asphyxie, à la saturation.
Internet est saturation. Saturation d’informations, d’idées, de concepts, d’avis, de morceaux de vies plus ou moins répétés, réorganisés, dupliqués à l’infini jusqu’à n’être plus que l’ombre d’eux même.  On se gave jusqu’à exploser de tout ça, par peur du vide. Mais qu’est ce que cela créé? La fin de la diversité. La fin de l’individualité. L’aplanissement des vagues. La création, l’inventivité meurt de s’être trop gavée. On meurt  , asphyxiés par ce cocon de sécurité sensé nous protéger du vide entre les étoiles.
Mais ce vide, c’est nous aussi. C’est la condition pour l’attraction. On se doit de retrouver ce vide, cet espace en nous même. Pour respirer à plein poumons l’air nouveau qui rentrera et fera exploser de joie chacune de nos alvéoles.
Ca m’a mit longtemps avant de retrouver ce vide. Déjà, se déconnecter de facebook m’a fait un bien fou. Je n’ai pas de smartphone et me débrouille à l’ancienne, avec des cartes ou à l’instinct lorsque je dois retrouver mon chemin. Quand je donne un rendez vous, je m’arrange pour y être à l’heure et à l’endroit donné: le fait de prévoir te donne des points d’accroche dans le monde réel, des points de rencontre et de mouvement. J’ai refait face à ce vide, frustrée comme je l’étais de sentir que justement rien ne venait. Rien en création.L’impression de plus pouvoir se connecter à ce flux d’information qui s’organise et qui passe par toi lorsque tu créé. Certains l’appelleront la noosphère; cette noosphère qui à du bien s’appauvrir du fait de l’absence de différenciation.
La diversité créé le mouvement, comme dans un écosystème; c’est cette diversité qui permet de former un tout riche et qui donne une raison d’être à tout ce qui la compose. La diversité ne peut être atteinte que par la séparation. Séparation, et désir de réunion créent ces manques que l’on cherche à combler, créent l’individualité, créent les désirs qui façonnent le monde. Créent l’espoir, les peurs, la colère, la joie de revoir un ami que l’on avait pas vu depuis une éternité. La nuit créé le désir de la lumière, le froid celui du chaud, et inversement.
Et que fait on? Internet à comblé tous nos désirs: désirs de réunion, désirs de compréhension d’autrui: on a l’impression d’avoir un espace ou l’on peut enfin dire tout ce qu’on est et ce qu’on pense, tout ce qu’on rêve, tout ce qu’on a sur le coeur.
Enfin c’est ce que l’on croit; car l’aspect pervers de tout ça, c’est qu’on se fait imprimer, compresser, aplatir par ce poids d’infos qui nous façonne , et que l’on ne s’en aperçoit pas maintenant. Nous sommes rendus à cet état de flegme qui nous ferait accepter a peut près n’importe quoi. Malgré toute l’illusion de fusion que nous promet internet, rien de tout ce que nous ne pourrons jamais écrire sur nous, partager, échanger ne sera assez pour nous définir et nous représenter dans toute notre complexité. Big Brother? Non, plutôt la tyrannie du plaisir et du gavage en série.
huxley-versus-orwell-comic.jpg
Je n’ai pas l’intention de me lancer dans une bataille contre tout ça. Je pense plutôt qu’il est important de responsabiliser chacun par rapport à sa propre prise en charge, d’aider chacun à retourner à son propre vide et à lever les barrières pour se laisser assez de place pour descendre en lui même, et se retrouver.
Balance.
Repetition.
Composition.
Mirrors.

Most of all, the world is a place where parts of wholes are described
within an overarching paradigm of clarity and accuracy.
The context in which makes possible an underlying
sense of the way it all fits together,
despite our collective tendency not to conceive of it as such.

But then again, the world without end is a place where souls are combined,
but with an overbearing feeling of disparity, disorderliness.
To ignore it is impossible without getting oneself into all of kinds of trouble,
despite one’s best intentions to not get entangled with it so much.

The books; smells like content.
Publicités

Les 82 commandements d’Alejandro Jodorowsky

Plus je m’intéresse au travail de ce bonhomme, et plus il me plaît. C’est le genre de personnalité complètement barrée, un génie et un illuminé dans le meilleur sens du terme, le genre de personne qui t’oblige a réfléchir plus loin que toi même et te sors des cases où tu te cachais sans le vouloir. Habitudes, facilité, absorption dans ce maeltrom géant de l’Ogre communication, on se retrouve vite fait à s’encrouter et à tomber dans la redite.

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de lui, il a coécrit avec Moebius la bande dessinée Arzach, il a été aussi l’auteur de la Montagne sacrée , il est également connu pour son interprétation géniale du tarot et sa restauration de la version originale avec Camoin (restauration controversée s’il en est , mais que j’aime beaucoup car elle est pleine de sens) ,il est aussi connu pour son projet d’adaptation en film du roman de SF Dune, qui, s’il avait reçu les financements, aurait vu dans son générique des noms gigantesques tels que Moebius, Mick Jagger, Orson Welles ou encore Dali, aussi incroyable que cela puisse paraître.

Il a également écrit 82 commandements  que voici:
1) Reporte ton attention sur toi-même. Sois conscient à chaque instant de tout ce que tu penses, sens ; ressens, désire, et fais.
2) Finis toujours ce que tu as commencé.
3) Fais de ton mieux dans tout ce que tu effectues.
4) Ne t’attaches à rien qui puisse te détruire sur la course du temps.
5) Développe ta générosité, mais fais le secrètement.
6)Traite chaque personne comme si elle était l’un de tes proches.
7) Organise ce que tu as désorganisé.
8 ) Apprends à recevoir, et donne des remerciements pour chaque cadeau que tu reçois.
9) N’essaye pas de te définir.
10) Ne mens pas ni ne vole, car tu te mens et tu te vole à toi même.
11) Aide ton voisin, mais ne le rend pas dépendant.
12) N’encourage pas les autres à t’imiter.
13) Donnes toi des objectifs de travail et accomplis les.
14) Ne prends pas trop de place.
15) Ne fais pas de sons ou de mouvements inutiles.
16) Si tu n’a pas la foi, prétends le.
17) Ne te laisse pas impressionner par les fortes personnalités
18) Ne regarde rien ni personne comme t’appartenant.
19) Partage équitablement.
20) Ne séduis pas.
21) Mange et dors uniquement selon tes besoins
22) Ne parle pas de tes problèmes personnels
23) N’exprime aucun jugement ou critique alors que tu es ignorant de la plupart des facteurs qui entrent en jeu
24) N’établis pas d’amitiés inutiles
25) Ne suis pas la mode
26) Ne te vends pas
27) Respecte les contrats que tu as signés
28)Sois à l’heure
29) N’envie pas la chance ou le succès de quelqu’un.
30) N’en dis pas plus que ce qui est nécessaire.
31) Ne pense pas aux profits que ton travail pourrait engendrer.
32) Ne menace jamais personne.
33) Tiens tes promesses
34) Dans toute situation, apprend à te mettre à la place de l’autre.
35) Admet que des gens puissent t’être supérieurs.
36) N’élimine pas, transmute.
37) Conquiert tes peurs, car chacune d’elle représente un désir camouflé.
38) Aide les autres à s’aider eux-même.
39) Conquiert tes aversions et rapproche-toi de ceux qui t’inspirent du rejet.
40) Ne réagis pas à ce que les gens disent sur toi, qu’il s’agisse de louanges ou blâmes.
41)Transforme ta fierté en dignité.
42) Transforme ta colère en créativité.
43) Transforme ta cupidité en respect pour la beauté.
44) Transforme ta jalousie en admiration pour les talents d’autrui.
45) Transforme ta haine en charité.
46) Ne loue pas les gens, ne les insultes pas non plus.
47) Pose un regard sur ce qui ne t’appartient pas comme si cela t’appartenait.
48) Ne te plains pas.
49) Développe ton imagination.
50) Ne donne jamais d’ordres pour la simple satisfaction d’être obéit.
51) Paye pour les services qu’on te rend.
52) Ne fais pas de prosélytisme sur tes idées ou ton travail (se faire du fric dessus, quoi)
53) Ne force pas autrui à ressentir des émotions envers toi comme la pitié, l’admiration, la sympathie ou la complicité.
54) N’essaye pas de te distinguer avec ton apparence.
55) Ne contredis pas, à la place, reste silencieux.
56) Ne contracte pas de dettes, acquitte les et paye les immédiatement.
57)Si tu offenses quelqu’un, demande lui pardon, si tu l’as offensé publiquement, demande lui pardon publiquement.
58) Si tu réalise que l’une de tes paroles à été mal interprétée, ne persiste pas dans l’erreur et dans la fierté mais rétracte toi.
59) Ne défends jamais tes vieilles idées sous prétexte que tu en es l’auteur.
60) Ne garde pas d’objets inutiles.
61) Ne te fais pas mousser avec des idées trop exotiques.
62) N’aie pas de photo de toi en compagnie de stars (celle ci me fait bien rire)
63) Ne te justifie auprès de personne, et prends conseil auprès de toi-même.
64) Ne te définis jamais en fonction de ce que tu possèdes.
65) Ne parle pas de toi même sans considérer que tu pourrais changer.
66) Accepte que rien ne t’appartienne.
67) Quand quelqu’un te demande ton opinion sur quelque chose ou quelqu’un, parle uniquement de ses qualités.
68) Si tu tombes malade, regarde la maladie comme étant ton professeur.
69) Regarde les choses en face, ne te cache pas.
70) N’oublie pas les morts, mais accorde leur une place limitée et ne les laisse pas s’immiscer dans ta vie .
71) Partout où tu vivra, garde toi une place que tu dédicacera au sacré.
72) Lorsque tu rends un service, arrange toi pour qu’il passe inaperçu.
73) Si tu décide de travailler pour autrui, fais le avec plaisir.
74) Si tu hésite entre faire quelque chose et ne pas le faire, prend le risque de le faire.
75) N’essaye pas d’être tout pour ton conjoint. Accepte qu’il y aie des choses que tu ne peux pas lui donner mais que les autres peuvent.
76) Quand quelqu’un parle à une audience attentive, ne le contredis pas en lui volant son auditoire.
77) Vis de l’argent que tu as gagné.
78) Ne te vantes pas de tes aventures amoureuses.
79) Ne glorifie pas tes faiblesses.
80) Ne va pas voir quelqu’un juste pour passer le temps.
81) Obtiens des choses juste pour pouvoir les partager.
82) Si tu médites et qu’un démon apparaît, invites le à méditer avec toi. (j’aime particulièrement cette dernière)

 

qcsxw