L’oeuvre au noir

C’était noir. Comme si tu regardais dans un trou, un noir qui t’aspire et contient toute l’immensité de l’espace. Un noir qui pèse sur toi comme une chappe comme si tu te trouvais dans une pièce dont on avait éteint la lumière. Tu sens les murs plus que tu ne les vois. Et pourtant, on pourrait mettre quelques milliers d’univers entre toi et ces murs.

Et au milieu de ce noir, des fils.

Des fils aussi loin que le regard pouvait porter. Qui faisaient le lien entre ce qui serait le « haut » si la notion d’espace avait cours ici, et le « bas ». De longs fils blancs. Quelqu’un était à côté de moi. Je n’aurais su dire à quoi il ou elle ressemblait; c’était plus une présence que je sentais plus que ne voyais.

-Tout ça , ce sont des fils de vie. Ils font le lien entre la terre et le ciel, comme les arbres. Chaque personne est un de ces fils, tressés eux même d’innombrables petits fils qui font comme un pont entre les deux mondes.

-Quels mondes?

-Le monde des hommes et celui des dieux. Le monde de la terre et le monde noir, le monde des esprits.

-Ca n’est donc pas le monde des esprits ici?

-Non. C’est encore quelque chose d’autre. Chaque homme sert de canal; tout comme un arbre, il déploie ses innombrables branches vers les cieux, ses branches qui lui servent à communiquer avec les autres. Ses racines sont son Sang, ses ancêtres , nourris de la terre qui porte leur mémoire. Le tronc est le canal. Tout comme la sève s’écoule de bas en haut, des racines aux feuilles, et de haut en bas, des feuilles aux racines, l’énergie doit circuler harmonieusement de bas en haut chez l’homme. Si la sève ne circule pas dans une des branches,celle-ci se dessèche et meurt. Si l’une des racines pourrit, la circulation est altérée. Et lorsque la sève s’arrête de circuler, l’arbre se rétracte, se racornit, et finit par succomber. Le fil de la vie se casse; l’arbre s’effondre, et va servir de terreau aux graines suivantes. Chaque graine est une étincelle divine, celle d’une vie , qui s’étend et grandit dans le monde de l’espace et du temps.

-les racines qui pourrissent, les branches qui se dessèchent…C’est ce qu’on pourrait appeler maladie?

-les maladies, physiques ou mentales, sont le fruit de plusieurs choses: elles peuvent être l’énergie de la personne, qui, non utilisée ou non canalisée, se retourne contre elle avec une violence destructrice. Le corps et l’esprit savent se défendre, ils savent apprendre, et s’adapter. L’homme à un devoir envers lui même: celui de travailler ses propres défenses et de prendre soin de lui même. A ce seul prix peut il ensuite aider les autres à faire de même, mais sans jamais se substituer.

-qui est-tu?

-ce que certains nomment guide, ou gardien. Je suis ton Nom, je suis le divin en toi, mais je ne suis pas toi. Là, tu te parles à toi même. Mais à une partie extérieure de toi, plus large, plus profonde. Ce que certains appellent inconscient, ou Ange.

-Si tu es un Ange, est ce que ça veut dire qu’il y a un Dieu unique? Une hiérarchie, avec des archanges, des chérubins et tout le tintouin?

-Ce système existe. Tout autant que l’animisme ou les systèmes polythéistes. Ces réalités cohabitent mais ne sont pas incompatibles. Mais c’est toi qui choisis le point de vue que tu décides d’adopter.

-Et les dieux là dedans? C’est quoi leur rôle si je peux compter sur toi?

-Je ne suis pas le seul à participer à ton développement. Parce que tu dois échanger. Tu n’est pas qu’un tronc. Tu es Racines , tu es Branches, tu es Feuilles. Chaque esprit, chaque personne , chaque dieu que tu rencontres te permet d’être une nouvelle branche. Je suis ce qui te centre, ton tronc. Mais je ne suis pas maître de ce que tu es. Tu as un corps et lui participe aussi à ta croissance; tu ne dois en aucun cas le négliger au profit du ciel.

-Qui les tisse, ces fils? Qui les coupe?

-Tu ne sauras rien pour l’instant. J’en ai assez dit.

tumblr_o100v1RzO11smvdiao1_1280

Le fil d’ariane, par Robert et Shana ParkeHarrisson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s