Rise and Fall, Rage and Grace

La meuf elle OSE prendre un titre d’un album de The Offspring en tête d’article ! Hérétique! Hérétique! Au bucher, brûlez moi cette donzelle qui ne respecte plus rien !

 

Ouais. J’avoue , j’ai un peu pété un cable ces derniers temps. Je me sens un peu comme ça, prête à balancer des flammes à la tronche du premier qui viendrait me faire chier.

 

firebending2

Ouais. Comme ça. Merci Korra .

Heureusement que je ne suis pas firebender, sinon ça ferait longtemps que j’aurais cramé ma piaule.

Je suis quelqu’un qui possède une agressivité latente assez impressionnante, et ça a été toujours un énorme problème . J’avais toujours peur de finir par blesser les autres si je me laissais à exprimer mes émotions , je gardais tout en moi jusqu’à que ça se transforme en une eau noire et stagnante, en un trou noir qui s’effondre sur lui même, victime de sa propre énergie , incapable de la rayonner et d’en faire profiter le monde autour de moi. Extérieurement, je suis quelqu’un de plutôt placide et tranquille, très compréhensive, pas chiante pour un sou , un peu timide avec des accès de bonne humeur et d’énergie quand je me sens en bonne compagnie. Intérieurement, c’est un rugissement et une fournaise permanente.

L’arrivée de Kali à été pour moi un véritable soulagement; enfin je trouvais un exutoire , une manière de canaliser toute ma rage et mon énergie sans en faire pâtir les gens autour de moi; j’ai appris également à utiliser ce feu pour purifier certains espaces ou objets; mais là encore, c’était quelque chose de complètement incontrôlable, qui dépendait de mon état d’esprit; soit c’était le volcan, soit le concombre de mer, et je m’effondrais, épuisée. Une pote sorcière me disait:

« Toi, on peut pas te louper. Ton aura , c’est comme une tempête de sable rouge, comme la planète mars.  »

zefdeez

Prends ça dans ta poire!

Et tout ce que je pensais avoir été gentiment apprivoisé est ressorti d’un coup à cause d’une pierre rose. Une putain de pierre rose.

Faut dire que je déteste les pierres roses. C’est un peu ma kryptonite à moi, je ne supporte ni leur couleur, ni leur contact. Et pourtant, j’en avait acheté une. Une petite Kunzite, qui était sensée « te mettre en contact avec l’Amour universel et détruire les barrières que l’on pose tout autour de son coeur ». Une bonne occaz de travailler sur le coeur, qui est un de mes gros problèmes.

Pourtant, j’avais l’impression que tout allait bien. Je veux dire, je me mettais rarement en colère, je n’étais pas spécialement triste non plus, en fait, il n’y avait pas grand chose qui me touchait. Je n’aimais personne en particulier, j’essayais de lisser les angles pour ne pas faire de vagues. J’aime pas ça, rentrer dans le lard comme un boeuf. Je n’aime pas rentrer dans le lard de quelqu’un en particulier. Tout simplement parce que je comprends pourquoi il agit de cette manière, que je porte en moi même les mêmes schémas, et que le blâmer serait me blâmer moi même. Et que je déteste faire du mal à autrui.

 

Et pourtant, il y a toujours cette rage présente. Contre quoi? Qui? Ca peut être n’importe quoi. Quelqu’un qui passe son temps à tousser dans la salle de travail, des gens qui restent coincés dans les mêmes schémas destructeurs, le système capitalisme, des problèmes avec toute forme d’autorité, le fait de rester assis toute la journée, les supermarchés, facebook qui mâche la cervelle des gens pour la recracher en une bouillie « acceptable ». Les illusions que tu postes en permanence sur ton fil d’actualité, pour faire genre ta vie est merveilleuse, intense , parce que tu trouves que ta vie de tous les jours n’est pas « assez « . Tu vis par procuration, par le biais de tous ceux que tu suis, qui ont l’air d’être tellement cool et inspirants. Tu ne vois que cette vitrine si bien léchée, si brillante, si étincelante qu’elle t’aveugle, et tu ne vois pas les mécanismes rouillés, l’insécurité, la sensation de vide qu’on essaye de combler, le mal être, le manquement de relations humaines, le manque de confiance en soi et les blessures gangrénées qui te bouffent petit à petit.

Et là , tout est ressorti. A défaut d’amour universel, c’est plutôt une rage universelle pour l’instant. Je la laisse sortir, je ne la dirige contre personne en particulier. C’est juste un torrent de flamme qui monte, un rugissement , un tourbillon qui entre en phase avec la musique de bourrin que j’écoute, un cri silencieux qui envoie valser illusions, barrages, concepts préétablis et habitudes. Quelque chose qui brise, qui fragmente, qui déconstruit, qui arrache, qui mord.

tumblr_ny5dqovZJx1qgsw73o1_r3_500

Image: Sachin Teng

« Desfois, il faut soigner les gens avec des calins. Mais desfois, il faut leur foutre un bon coup de pied au cul » disait une mamie .

Ouais. Je suis pour foutre des pieds au cul en ce moment. Et peut m’importe si je m’en prends plein la tronche. C’est ce qui s’appelle un retour de flamme.

I am the one, your help I’ve refused
Your offering hand just set off the fuse
I am the rock that pushes away
I gave up tomorrow to spite today Too proud to beg
Too stubborn to try
I’d look in your face
And spit in your eye

But I’m willing to find what’s really inside
And show I am strong enough to

Trust in you

Trust in you

Pull me up
Quo modo – shadow to light
Quo modo – shadow to light
Quo modo – pull me up
Pull me up
Cause I am ready

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s