La Walknut: symbole d’Odin

Bon, je sais , Odin n’a pas toujours bonne réputation. Faut dire qu’il n’est pas gâté dans les marvels et dans les films comme Avenger ou Thor, the Dark world. On le présente comme un parent raté, un patriarche accroché à des règles obsolètes comme une moule à son rocher aux dépends des choix de son(ses) fils et de l’humanité en général, un amant raté, un Don Juan à la manque pour qui fidélité rime avec contrariété, un maniaque incapable de contrôler ses explosions de colère et … une autruche narcoleptique qui s’endort quand il n’a pas envie de faire face à un problème qui se pose à lui (y’a qu’a taper « convenient odinsleep » sur tumblr, vous allez bien vous marrer)

01ed91b6110ecb41c5e8bff2b36e21e4

tumblr_m5ephdsGdj1qbgigw

Le vieux fait sa crise (Aranna, je t’emprunte ta dénomination, vous pouvez aussi aller lire ses articles sur la pratique nordique qui sont vraiment soupaires)

A l’opposé, si l’on se balade dans la sphère odiniste, Haethen, Asastru, nordisante ou ce-que-vous-voulez, on s’aperçoit qu’Odin est traité  avec déférence, respect, avec une espèce d’admiration sans bornes teintée de phrases grandiloquentes et ponctuées de majuscules a tout bout de champs (ça m’a toujours fait marrer les articles dithyrambiques qui nous assènent des Lui avec un grand L ), comme si le fait de ne pas le prendre au sérieux ou de se foutre gentiment de sa barbe allait nous attirer les foudres de son fils au marteau.

Perso, je ne le vois ni comme la première faction, ni comme la deuxième. Odin est assez difficile à aborder en un premier temps, ça a fait pas mal d’aller retour, et puis j’avais toujours la sensation qu’au lieu de me donner un coup de patte, il s’arrangeait pour me laisser patauger dans la fange en prenant des photos pour son compte instagram, hashtag #àcesconsdhumain . Et puis on sait jamais ce qu’il a derrière la tête, il a un côté fouine manipulatrice ou ninja de l’ombre , mais aussi une grande sensibilité, un amour de tous les arts (musique, poésie, peinture, littérature…), une soif insatiable de connaissances, l’amour des voyages et des rencontres avec de nouvelles cultures et façons de penser, et puis un gout pour les sciences occultes en général (il a été initié au Seidhr, sorte de chamanisme nordique par sa confrère-et ancienne aimante selon certains textes- par Freyja) .

Et sur ces derniers points, je le rejoins parfaitement. On dira ce qu’on voudra, mais pour moi Odin est une divinité qui à l’avantage de laisser à l’homme son libre arbitre, si l’on considère qu’il existe (vous pouvez écoutez cette super émission sur le libre arbitre selon Spinoza pour vous forger une opinion). Je pense qu’il prend plaisir à suivre les hommes et qu’il aime les guider dans leur évolution, qu’il aime lorsqu’on sort des sentiers battus ou qu’on prend des décisions qui sortent de nos schémas habituels.

5e555f213219101f40cf81823bbded78

Lorsqu’on expérimente, qu’on se remet en question, même si l’on se prend des baffes. Lorsqu’on jongle avec les possibilités et opportunités, qu’on embue sa vision, pour déchirer des voiles, qu’on avance à tâtons , qu’on plonge dans l’eau noire puis qu’on crève la surface, inspirant goulûment l’air d’un nouveau monde.

odin-the-wanderer

C’est plus cette image là que je me fais d’Odin en fait, un côté vagabon-merlin-gandalf

Mais revenons en à notre noix-qui-marche (traduction littérale de Walknut). Si l’on s’en réfère à l’éthymologie, Valknut est une contraction du vieux norrois valr (les guerriers tués)  et knut (noeud).

Il y a deux formes de Valknut: celle qui ressemble a un ruban de moebius mais en version triangle (vous me suivez?), formé d’un seul ruban qui s’entrelace a l’infini, comme ci-dessous:

Tangelgarda_Odin

Gravure sur la pierre de Tängelgarda, en suède

Ou celle formée de trois triangles entrecroisés, comme celle ci:

Sacrificial_scene_on_Hammars_-_Valknut

Gravure sur la pierre de Stora Hammars, en suède.

Au niveau des significations et des utilisations du symbole en lui même, là encore, toutes les informations sont à prendre avec des pincettes. Comme d’habitude avec les textes nordiques; il faut bien prendre conscience que le rouleau compresseur chrétien est passé par dessus la plupart des textes qui nous sont parvenus, et qu’il nous faut simplement spéculer sur leur fonction, ou tout simplement faire confiance à notre instinct.

Dans l’edda poétique , la valknut est présentée comme étant le coeur de Jötunn Hrungnir  (un p’tit gars qui décida un jour de faire la course contre Odin et Spleipnir, qui la perdit-mais heureusement entra au Valhalla, ou il finit complètement torché et abusif, avant de se faire remettre en place par Thor-oui j’adore les contes nordiques, ils sont toujours marrants)

Selon Hilda Ellis Davidson , la valknut est évidemment connectée à Odin (son côté psychopompe, la valknut était en général représentée dans des scènes liées à la mort) , et plus particulièrement au fait de lier ou délier mentalement deux choses entre elles (binds en anglais, je préfère de loin ce mot qui possède un sens beaucoup plus fort que le mot français)

Par exemple, en dessous de la représentation d’Odin sur son cheval présente sur beaucoup de pierres tombales se trouve une sorte de noeud,  la Valknut, qu’on peut rapprocher du triskele. On pense qu’il symbolise le pouvoir du dieu de lier et de délier, mentionné dans les poèmes et partout autre: Odin avait le pouvoir de créer des « binds » dans l’esprit, et ainsi les hommes n’arrivaient plus a combattre, ou il pouvait délier les tensions formées par la peur et frapper avec des dons de furie de combat, intoxication et inspiration.

Il ne faut pas oublier qu’Odin est également un dieu psychopompe, lié à la guerre, aux morts (il était sensé ramasser les âmes des guerriers morts au combat tandis que Freyja s’occupait des âmes de ceux tombés en protégeant leur maison, quand aux autres…je suppose qu’ils allaient juste à Hel, la déesse des enfers et fille de Loki), un dieu shaman , dont Sleipnir peut être considéré comme une allégorie du pouvoir de voyager aussi bien physiquement que mentalement.

Les binds  sont très importants dans la pratique: c’est ce qui permet de programmer ou déprogrammer des pierres par exemple, d’activer un talisman, de lier tel ou tel objet a l’énergie de tel ou tel dieu, de rassembler l’énergie d’un rituel puis de la lier à quelque chose et d’y apposer une intention, mais on peut y voir aussi un aspect psychologique.

Je m’explique: dans la vie, on impose, et on se libère en permanence des binds mentaux: l’esprit, lorsqu’il a subit des stress traumatiques, imprime un certain schéma dans les circuits nerveux, et on reste bloqué dans les mêmes situations désagréables, à finir avec le même genre de personnes qui nous font du mal, ou a être victime de troubles obsessionnels compulsifs (c’est bien la base des toc et des tca: on tourne en boucle et on reproduit les mêmes comportements, encore et encore). L’émotion possède un pouvoir incroyable de binding, dans le bon, comme dans le mauvais sens; et la magie, c’est aussi tout simplement apprendre à utiliser consciemment ces liens. Même chose pour ce qu’on appelle Karma, ou les noeuds de lignées ou comportements shématiques imprimés dans notre vie par des générations précédentes ou vies précédentes(si l’on croit en la réincarnation) : ce sont aussi des binds.

7c0969ec2be3101c05ad480034eaf4e1

Ta vie, c’est comme ma barbe: un putain de sac de noeuds.

Il y a aussi un autre type de bind, ce sont ce que j’appelle les binds funéraires: ce qu’on appelle fantômes, ou esprits qui n’ont pas réussit à rejoindre l’au delà, parce qu’ils sont restés liés à un endroit , à une sensation, à une personne. Pour moi, rien à voir avec la personne telle qu’elle était de son vivant, j’aime bien la définition du fantôme donnée dans le film Mama qui pose un fantôme comme une formule mathématique, un genre de système émotion-action qui tourne en boucle, qui a été « imprimé » par une émotion très forte, une mort violente par exemple. M’est avis, même s’il me reste a expérimenter pas mal de chose (j’attends de recevoir une petite valknut en argent , j’ai reçu le feu vert des runes pour le porter) que la Valknut peut aussi servir à libérer ces « fantômes » ou émotions-actions de l’endroit où elles sont restées figées, mais je m’épancherais plus précisémment sur les fantômes dans un prochain article.

Mais c’est un peu parfait comme symbole vous me direz! Utilisons jusqu’à n’en plus pouvoir puisque c’est ainsi!

ehmmmm… si j’étais vous, j’éviterais.

Il y a quelques années, je voulais l’utiliser pour un truc dont je ne me souviens plus. Bref. Réponse des runes: niet. T’es pas ready ma petite.

Car oui, il y a bien un côté obscur à ce symbole, sinon ça serait pas drôle. Déjà, imaginez vous que vous ne maitrisiez pas la chose et que vous bindez des trucs à tout va, ou que vous créiez des noeuds en plus dans cette broderie qu’est votre vie. Ou pire , dans celle de votre voisin. Vous imaginez le boxon? Et ça n’est pas tout. Selon certains paiens, se faire tatouer la valknut, c’est comme se faire tatouer une cible dans le dos, ça veut juste dire

Plante moi ta lance juste là grand fou

(c’est super obscène oui)

Pour certains paiens, se donner à Odin, c’est accepter de faire le sacrifice de sa vie et lui dire en gros « ok, prends ma vie et ma mort, aussi. » Les Odinistes sont réputés finir en général de manière assez brutale, ce symbole est sené protéger, mais plutôt dans le sens « c’est MOI ma p’tite et personne d’autre qui décidera quand et comment tu va mourir« . Personnellement, je ne pourrais pas dire si ces légendes sont fondées, quand je mourrai et bien je mourrai et c’est tout, que ce soit brutalement ou pas le résultat sera le même.

200_s

Si je pouvais juste éviter le côté sectaire kamikaze à la mad max ça serait pas mal

Selon Wytch of the north, la valknut est liée au sacrifice (n’oublions pas les sacrifices divers et variés qu’odin a accomplit : se pendre durant 9 nuits pour obtenir les runes, son oeil dans la fontaine mimir pour la connaissance, ect…), elle en dénombre ainsi 9(comme les 9 mondes d’Yggdrasil)

  1. Le Puits de la connaissance mimir, pour lequel il a abandonné un oeil (sacrifice de la vue « normale » pour une vision plus large)

  2. La pendaison sous Yggdrasil (sacrifice de la vie et du sang pour les runes)

  3. Gunnlod et l’hydromel (sacrifice de l’amour et de l’honneur pour gagner l’éloquence et l’inspiration: dans l’edda, en échange de trois nuits torrides, elle devait lui donner 3 gorgées d’hydromel de la poésie, mais Odin finit par se barrer avec la coupe toute entière)

  4. L’abatage du géant Ymir, à partir duquel les dieux fabriquèrent la terre (perte de l’innocence)

  5. L’emprisonnement de Loki (sacrifice de son frère et « ami », même si je sais pas trop comment ils se considèrent mutuellement)

  6. La mort de son fils Baldir (aparemment, il y aurait une théorie comme quoi Baldir mourut à la place de son père, et que c’est Loki qui s’en chargea à la place d’Odin)

  7. Son exil d’Asgard, qu’il soit voulu ou non (sacrifice de la dignité)

  8. La magie du Seidhr (le côté « ergi » du fait de pratiquer le Seidhr en étant un homme, car à l’époque « battre un tambour avec les sorcières de l’île de Samsey » (de la Lokasenna) était considéré comme une grave offense à la virilité dans une société pour qui cet aspect était très important )

  9. Le sacrifice continuel qu’il supporte pour les gens qu’il suit, dans le sens de les mener dans des chemins parfois obscurs qui mènent sincèrement a douter de sa personne (moi même je l’ai envoyé chier un nombre incroyable de fois parce que ça me soulait, j’avais l’impression de perdre ma liberté ou d’au contraire de manquer de soutient, ou d’être mené sur des chemins randoms sans voir ou j’allais, avant de m’apercevoir que c’était en fait une solution plutôt bonne, du moins pour mon évolution personnelle)

On retrouve cette idée des 9 notions chez the Wicked Griffin, pour qui la Valknut est représentative des trois forces de création, de devenir et de destruction associés à trois êtres chacuns:

Création: les trois frère Voden (Odin), Vile, et Ve

Devenir: les trois nornes Urd, Verdandi et Skuld

Destruction: Hel (déesse des enfers), le loup Fenrir, et le serpent Jormungandr

valknut-tricursal-02_dee2de1a-a136-4533-8fad-120303dd3b97_large

Même si cette notion qui rappelle les trois concepts hindu de création, préservation et destruction est assez instructive, je  ne vous la met qu’à titre d’exemple, parce que je n’y adhère pas tellement. Simple question d’instinct, mais peut être que certains d’entre vous y trouveront leur compte.

Bon bin dans tous les cas, j’ai encore écris un bon gros pavé!

J’aurais du écouter Moondog-Odin qui disait

Celui qui sait que ces montagnes de mots ne sont qu’un substitut

Est celui qui a une langue à conter qui doit rester silencieuse

a9a3c5d9d6f7078b8f9d10f57ee1f780

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s