Se protéger: qui, quand , pourquoi, comment?

1son

Jillian Tamaki, Deep cuts

J’imagine que tout le monde ici à déjà entendu parler tôt ou tard de l’importance de se protéger dans sa pratique. Se protéger des énergies venant d’autrui ( tristesse, colère, problèmes divers et variés…), se protéger des choses ou gens qui pourraient nous pomper notre énergie, se protéger de sorts dirigés à notre encontre, d’entités ou tout simplement de sensations désagréables, mais aussi d’intrusions extérieures pas forcément malsaines mais qui ne sont juste pas voulues, parce que merde l’intimité quand même c’est important.

Pour ceux qui ont commencé leur pratique avec la Wicca, ou qui le sont toujours, une des premières choses qu’on vous apprend, c’est de tracer un cercle. Parce que lorsqu’on effectue un rituel, on ouvre un genre de porte, et dans ces moments là, on est sensé être plus vulnérable à d’éventuelles entités . Mais ce n’est pas tout: pour moi, quand on créé son cercle, on fabrique une sorte de cocon. On fabrique un mur qui va servir de chaudron ou d’alambic à la réaction que nous sommes en train de concocter: on appelle les énergies qu’on veut au coeur de ce petit cocon, et cette matière première va s’amalgamer, se densifier; se transformer dans cette graine qu’est le cercle en quelque chose de nouveau, qu’on va ensuite envoyer ou disperser à la personne ou à l’évènement désiré par la méthode de notre choix.  Pour faire le cercle, on t’apprend en Wicca à travailler avec les 4 éléments disposés aux 4 points cardinaux: air, terre, feu, eau. Tu es sensé ressentir, et visualiser les quatre énergies t’entourer l’une après l’autre, tisser une bulle protectrice tout autour de toi . Certains travaillent avec les gardiens des points cardinaux, d’autres avec les élémentaux, certains avec des pierres, d’autres avec des plantes…

y3iWzYf

En pratique, c’est moins impressionnant que ça, désolée.

Je vais vous parler de mon expérience personnelle, qui n’est en aucun cas un modèle à suivre, mais peut être que ça pourra vous amener a aborder la chose d’une manière un peu différente!

Pour commencer, dans mon cas, je n’ai jamais eu un seul rituel qui ne se soit déroulé de la même manière. J’ai l’impression, comme quand on discutait avec un ami, que lorsque je commence a prévoir et organiser un truc, l’univers se fait un malin plaisir de contredire mes plans machiavéliques. J’y peux rien, c’est comme s’il s’amusait à se rire de moi dès que j’essaye de travailler mon côté control Freak. Ca ne marche juste pas avec moi, le contrôle. L’énergie fait  n’importe quoi et part dans tous les sens. Un oreiller prend feu. Je me retrouve à manipuler de l’énergie en faisant la cuisine , en marchant ,en dessinant, en faisant mon jardin,en dansant  mais lorsque que je me retrouve assise au milieu de mon cercle avec mon encens , mes bougies, mon eau et tout mon barda paien, rien ne marche. L’énervement qui se succède au désastre astral. Parfois, j’arrive à quelque chose. Mais jamais grâce au moyen que j’avais prévu en amont.

1443543559-wingardium-leviosa

Comment ça c’est pas comme ça qu’on fait?

Ca peut être plutôt frustrant comme état de fait. On a tendance à se demander si faire un cercle est vraiment nécessaire, ce que ça apporterais si on s’en passait, si se protéger est vraiment important et si au final notre rituel à un effet autre que de celui de se croire dans Harry Potter.

Qu’à cela ne tienne, j’ai testé les rituels sans cercle. Et bien en fait, c’est beaucoup plus difficile de retenir de l’énergie en place. Pour ce qui est des problèmes de vulnérabilité, j’avoue que je ne les ai jamais ressentis, je n’ai jamais eu l’impression d’être dérangée par quoi que ce soit durant mon rituel; tes sens sont plus aiguisés, mais je ne me suis jamais faite posséder par l’esprit de belzébuth ni celui d’Elton John (ça aurait été marrant).

Pour être honnête, mes états de vunérabilité, je les ressentais beaucoup plus fortement durant ma jeunesse, à cause de mes problèmes de santé qui ont tendance à baisser tes barrières au maximum, te rendant perméable à tout ce qui t’entoure, bien ou mal: j’étais devenue une vraie éponge, je captais tous les problèmes et humeurs des gens, au point d’en être gorgée jusqu’à l’os, malade physiquement et mentalement, comme d’une brume noire qui m’étouffait. Le sommeil m’était difficile, là aussi, j’étais extrêmement vulnérable. J’ai appris, en entrant dans l’ésotérisme, à faire face à cette brume. En me purifiant par le feu, puis en me protégeant grâce à l’obsidienne, qui je pense, m’a véritablement sauvé la vie en une période difficile.

L’obsidienne te créé une protection incroyable, et très efficace.

Trop efficace.

Tu es protégée au point ou tu ne sens plus les autres, ni ce qui t’entoure.

Tu restes à tourner en boucle en toi même, avec ta propre énergie formant un bouclier mêlé de celle de l’obsidienne qui sert de vecteur à ta propre énergie, un peu comme le courant le long des rails d’un train. Et tu te rends compte que si tu ne purifies pas ta pierre, tu t’emmures avec tes propres problèmes et tes propres pensées, mauvaises pour certaines. J’en étais devenue très dure, je rejetais en bloc et reflétais tout ce qui m’arrivais, comme un miroir. Pour que rien ne puisse m’atteindre. Pour que je puisse être tranquille en moi même et rester telle que j’étais, dans un état de quiétude et de stabilité qui m’allais parfaitement, comme un bébé qui refuse de quitter l’utérus de sa mère, parce que la lumière, les sons, les odeurs le blessent.

Et puis est arrivé un vendeur de pierres qui m’a fait prendre conscience de tout ça.

« Si tu veux que je puisse te lire, il faut que tu retires ça. Elle est chargée à bloc. »

En me protégeant, je refusais que les autres voient ce que j’étais. Je refusais d’être percée à jour. Je refusais de m’ouvrir, de paraître vulnérable, d’accepter que l’on me touche, je ne communiquais pas avec l’autre.

Et du coup, je refusais de guérir. Parce qu’on ne se guérit pas tout seul. On a besoin des échanges d’énergie avec les autres, on a besoin de se refléter en autrui, de se comparer, de donner, de recevoir sans cesse, parce que tout coule autour de nous, parce que nous sommes tout ce qui nous entoure et qui évolue en permanence, notre être coule en permanence, devient, se transforme.

tumblr_mj4ohwwSJd1s6fgo9o1_r1_1280

Art: Jillian Tamaki

Du coup j’ai abandonné l’obsidienne. Ca a été très dur au début, je m’en séparait un jour, puis la remettais, puis m’en séparait plus longtemps, pour ne la remettre qu’aux moments de tension et quand j’en avais besoin. J’ai appris a travailler avec des protections moins drastiques, qui permettent aux énergies extérieures d’entrer en nous, mais en les filtrant, et l’un de mes symboles préférés de protection favori (gravé dans un pendentif en bois et activé avec une goutte de mon sang, pour ma part) est celui-ci:

Helm-of-Awe

C’est l’ aegishjalmr , ou le gouvernail de l’effroi. A l’époque des Vikings, on l’utilisait pour créer l’illusion que ce qu’on regarde n’était pas ce qui parait être, en le cachant aux yeux de ses poursuivants, par exemple; c’était souvent des femmes qui l’utilisaient aparemment, très certainement des praticantes du Seidhr, un genre de chamanisme nordique(en très très gros hein, je ne suis pas la plus calée pour parler de ce sujet là mais c’est très interessant pour qui veut bien se donner la peine de creuser) . On gravait le symbole sur une peau de chèvre, puis on le lançait sur la tête de celui qui voulait se cacher.

D’un point de vue énergétique, le symbole fonctionne comme un filtre: personnellement, je vois chacune des branches comme tant de canaux vers tous les points de l’espace et du temps, avec une structure en coupe ou en fourche à chaque extrémité pour accueillir et accumuler l’énergie le long du canal, et puis trois étages (les trois traits qui barrent chaque rayon) qui se chargent de filtrer l’énergie avant qu’elle n’arrive au centre, où se trouve la chose à protéger. Je trouve que c’est plutot un bon compromis , parce que ça permet à l’énergie d’entrer et de sortir, mais ça filtre les trucs indésirables.

Malgré tout, je ne garde jamais mes protections très longtemps: avec le temps, elles peuvent devenir inefficaces , comme certains talismans à base de plantes qui ont fait leur temps, ou tout simplement parce que je n’ai pas envie d’être protégée: c’est comme les plantes que tu fais pousser en extérieur: si tu les surprotèges, que tu leur mets en permanence engrais, pesticides, que tu les cultives en serres en conditions stables, elles vont devenir faibles et vulnérables au plus petit changement; alors que si elles sont exposées à des conditions difficiles, elles vont devoir s’adapter , évoluer,  réagir aux évènements extérieurs et devoir s’associer avec d’autres plantes pour former un écosystème, trouver de nouvelles solutions pour s’adapter aux insectes et maladies…c’est comme de vouloir garder un enfant dans une bulle de plastique pour lui éviter d’être contaminé par les germes: c’est la meilleure solution pour qu’il tombe malade ; et très gravement, alors que si tu l’habitues a se confronter a des bactéries et germes dès son plus jeune âge, le système immunitaire apprend à se défendre et devient plus solide. Au niveau énergétique, chez moi, ça s’exprime par une tendance à « brûler » lorsque je commence a accumuler trop d’énergies négatives ou que je me retrouve à proximité d’un truc pas cool. Plutôt que de me protéger, je laisse les choses faire et j’absorbe, puis je purifie avec le feu. J’aime bien cette fonction de nettoyage, plutôt que de rejeter en bloc ce qui me dérange, j’ai envie de transformer les énergies pas cool en truc un peu plus sympa. Ca demande une bonne grosse dépense d’énergie, mais vu que j’en ai à revendre, j’avoue que cette fonction d’éboueur pyromane de l’énergie me convient plutôt bien! J’utilise un peu tout ce qui se trouve a ma disposition: mon énergie perso, ou un cercle de bougies au centre duquel je m’asseois, l’énergie du soleil, le mantra de Durga ou celui d’Agni, la danse, ou la musique.

tumblr_static_tumblr_mp1plywrqg1qaiz7oo1_500

J’aimerais bien être aussi classe que ça mais je serais plus proche de Neville Londubas dans les premiers tomes d’Harry Potter, n’en déplaise à Georges Abitbol, l’homme le plus classe du monde.

Bien sur, certains sont plus fragiles que d’autres: il existe des gens naturellement plus vulnérables aux énergies qui les entourent, qui auront besoin de filtres beaucoup plus puissants que des gens qui ne ressentent pas grand chose, ou possèdent naturellement une énergie qui les protège de ce qui se passe tout autour. Mais être plus vulnérable amène à une plus grande conscience de tout ce qui se passe autour, et malgré les difficultés que cela entraîne, le jeu en vaut la chandelle!

La médecine traditionnelle chinoise: bibi a testé pour vous

Ça faisait deux jours que j’avais les cervicales bloquées suite à un rituel foiré, et j’en avais assez de me sentir comme Batman qui pouvait même pas faire ses angles morts en consuisant sa batmobile à cause de son costume de merde.

onLuv4u

Et vu que j’aime pas les médecins, surtout les médecins irlandais que je connais pas et qui te prennent un bras à chaque consultation, bras qui n’est évidemment pas remboursé parce que je vous le rappelle, la sécurite sociale irlandaise, c’est comme les jours ensoleillés, ca n’existe pas.

Et là, je me suis souvenue de ce petit magasin coincé entre deux vitrines, avec écrit dessus en assez gros pour que même une taupe aveugle puisse les voir ACUPUNCTURE MASSAGE MEDECINE CHINOISE.

Acup MTC Elements A

La médecine traditionnelle chinoise se base sur l’équilibre entre les différents éléments; lorsqu’un équilibre est brisé, on le rétablit par la diète (chaque aliment à certaines propriétés), des onguents, massages, et rites qui permettent de virer les toxines liées à une mauvaise circulation de l’énergie)

Mon cerveau enthousiaste

« OUE ALLEZ ON Y VA CA VA ETRE TROP BIEN T’ES UNE VRAIE OU BIEN? »

Mon cerveau sceptique

« NON MAIS CA VA PAS LA FOUINE? Si c’est pour se faire arnaquer et ressortir encore plus bloqué que t’y es entré, et puis tu sais même pas quel effet ça va avoir sur ton corps ni comment il va réagir!

« C’EST UNE EXPERIENCE DE PLUS QUE LA VIE TE TENDS! AFFRONTES TES PEURS ET LIBERES TON CORPS ET TON ESPRIIIIIT  »

« oh dejà on se calme avec les caps lock, ensuite c’est cher, tu ne sais pas quel genre de produit elle va utiliser ni si ton corps va être content apres ça, ce que tu peux être pigeon quand tu t’y met! Une pub un peu subtile et tu es prête à te jeter dans les bras du premier vendeur de potions miracles venu »?

Le lendemain, j’etais allongée presquàpoil (juste la petite culotte histoire de faire genre nooooon mais je suis PUDIQUE moi) sur la table de massage, la tête enfoncée dans le petit-trou-des-tables-de-massage-prévu-à-cet-effet, en train de me dire que je suis en train de faire une grosse connerie, et en même temps un truc extra.

medecine-chinoise-ws54594490

N’aie pas peur, cher enfant. Je vais juste te planter des centaines d’aiguilles dans chacun des recoins de ton petit corps .

La femme me fait boire un verre d’eau chaude avant le soin, et me demande d’aller aux toilettes. Elle m’explique que les vertèbres qui se coincent ne sont qu’un symptôme d’un déséquilibre général, tout au long de la colonne vertébrale. Elle pointe aussi un point sur la hanche, et mon genou. Deux trucs qui me font souffrir depuis longtemps. Tiens donc.

Elle commence par masser quelques points partout sur le corps, en me demandant lesquels me font mal. Au début, je ne réponds pas, c’est juste que j’ai du mal à savoir quand ca me fait mal ou pas. Elle me demande si je suis du genre stressée. Bin ca dépend, mais aujourd’hui oui (le taff, le taff!) Aïe. Le point au milieu du dos. Hop, une aiguille. Et puis une autre dans la main gauche. Décharge electrique quand elle atteint le point sensible. Et puis trois dans le crâne (oui, vous avez bien entendu), une dans la main gauche, deux au talon, trois ou quatre dans les fesses (bien dodues, du coup elle est obligée de les enfoncer bieeeeen profond), dans la cheville, la cuisse, l’arrière du genou.

Les aiguilles sont sensées « harmoniser » les énergies: les points ou l’énergie stagne sont dispersés , selon le temps pendant lesquelles on les laisse , on obtient soit un effet de dispersion (temps court) ou d’harmonisation entre deux points (temps long). L’insersion picotte un peu, mais rien de méchant, les aiguilles sont très fines et ça fait moins mal qu’un vaccin, par contre vous les sentez plus aux points qui sont vraiment tendus.

aiguille

Celui-ci nique sa race (pour moi en tout cas)

Je reste allongée quelques minutes avec les aiguilles, puis là je l’entends faire un truc chelou dans mon dos, avec des bruits d’allumette . Diantre! Mais c’était pas du tout prévu ca! (je rappelle que je ne pouvais rien voir vu que j’avais la tête dans mon trou de table de massage, telle une autruche…well ca vaut ptet mieux en fait)

wedqw
heuuuu les gars j’le sens vraiment pas sur ce coup la !
Et PLOC grosse sensation de chaud et de succion dans le dos, les épaules, les fesses, les jambes. Smoutch. Comme une grosse sangsue. Mais diantre, qu’est ce donc que ça!

La demoiselle m’explique que ce sont des ventouses (ah bin tiens, j’y étais presque) qui tirent les toxines hors du corps par un effet d’aspiration. Tu mets une compresse imbibée d’alcool dedans, tu l’enflamme, et puis l’air étant consummé par le feu, ça produit un effet d’aspiration et HOP tu poses ces grosses pustules aux endroits qui craignent du boudin (oui parce que aparemment mon dos c’était n’imp, je n’en attendais pas moins du fait que je passe ma journee le cul sur une chaise pour mon taff), et la les toxines sont drainées à l’exterieur, c’est tout mouillé quand elle les retire..

shutterstock_176499125

Ca, c’est ce qu’on veut te faire croire que ca ressemble

23072009121

Sauf qu’en vrai tu ressembles à une tentacule de poulpe en très gros plan ou à une victime d’attaque d’ampoules cannibales, mais bon, la beauté c’est pas tout dans la vie.(et heuresement personne d’autre n’était temoin de CA )

Elle t’explique que le « froid  » (conséquence du manque de circulation à certains endroits, ça stagne et ça forme comme des « marais » énergétiques dans ton corps) est ainsi drainé à l’exterieur, et que ça permet à l’énergie de circuler de nouveau. Et de renchérir en me demandant si j’ai pas des problèmes de règles. (lààà c’est le moment où mes amis les hommes vous DETOURNEZ LES YEUX, bah sinon lisez mais c’est votre problème si vous faites « behaaaaaah du saaaaang »)

« heu bah ca va  »

« z’êtes sure? »

« bin.. pas très abondant »

« Et c’est foncé, le sang? »

« heu…Oui pourquoi? »

« Ah c’est que ça circule très mal dans cette region là! Y’a plein de toxines »

ET que ça me masse. Chmop, chmop, chmop font les ventouses qui me sucent le bas du dos. ET pendant ce temps là, le genou gauche et la fesse droite picotent. Ah. Le bas du dos. Chakra racine, chakra sacré. Ces deux bonhommes qui me donnent tant de fil à retordre. Mais j’les aurais un jour, ces petits malins.

72cjy-statue_meridiens2

Les points d’acupuncture tous pixellisés.

Bon, ca devrait être fini .

ET BIN NAN.

Elle retire les aiguilles, et les ventouses. ET recommence à me masser. Aiiiilllle les épaules mais POURQUOIIIIII tu t’acharnes juste sur l’endroit qui fait mal? Ouiiii je sais c’est pour mon bien mais ca fait MAL!

Et bah c’est pas fini. Elle prend un objet en bois, et commence à me frapper avec le plat touuut le long de la colonne vertebrale. J’ai l’impression d’être le tapis qu’on bat contre le mur pour lui faire vomir sa poussiere. Des putain de claques. Je mords mes lèvres pour ne pas pleurer. Je pleure quand même. Et elle de me rassurer « je suis desolée, ça doit faire mal mais c’est pour que l’énergie circule! Si le traitement n’est pas assez profond toutes les toxines ne seront pas éliminées. »

Oué oué, je sais. Je serre les dents.

Elle finit par un nouveau massage, avec une huile qui chauffe , et m’enveloppe le dos dans du film plastique, tel un petit roti prêt à mettre au frigo, en me disant de le garder jusqu’au matin. Et me donne quelques conseils: tous les matins, se tremper les pieds dans l’eau chaude jusqu’à mi mollet (comme les oeufs) durant 20 minutes; boire de l’eau chaude et manger des aliments chauds (problème de froid dans le corps, aparemment), mais pas trop de nourriture epicée, et jamais le soir.Du gingembre oui, mais que le matin, et il faut retirer la peau qui elle est « froide ». Pas d’alcool ni d’excitants pour ce soir.

Je sors aprés l’avoir payée(et après être passée par le cliche–sans dec j’en croyais pas mes oreilles tellement c’était gros– du « tu aime les hommes chinois? Non parce que j’en aurais un très bien à te présenter! »), et fait un petit check point de mon corps. Cou, oké. Je bouge mieux. Toujours une légère douleur par contre. La colonne qui chauffe, et la sensation de marcher beaucoup plus droit dans la rue. Et la, je suis un peu à l’ouest, comme quand t’es un peu torché, mais sans la gueule de bois, c’est plutot agréable comme sensation, comme celle que tu peux avoir lorsque tu bouges dans l’eau de manière fluide, sans résistance.

Mamie Aalzen valide donc la médecine chinoise! J’attends de voir ce que ca va donner à long terme, mais pour l’instant c’est bien parti!

approved-stamp

Le Joker et l’hypnose sociale.

23b8c547-87d5-4e06-a286-5e8a73cb459c

Oh. Hello you.

Je vous avais bien mis l’eau à la bouche dans le précédent article, donc aussitot dit, aussitôt fait. Le Joker. Le trickster. Le Fou. Cet insaisissable , insupportable, terrifiant, drôle, répugnant, imprédictible , attirant et absurde personnage.

Trop d’adjectifs qui eux mêmes essayent d’enfermer le Fou dans des cases dont lui même se défait aussitôt avec la plus grande aisance. Les Mots sont les amis du fou, mais il ne se laisse pas pour autant prendre dans leur chaînes. Les mots sont à double tranchant: ils peuvent délivrer, mais mal utilisés , ils enferment. Oh, combien la torture psychologique peut être terrifiante. A quel point un seul mot peut enclencher souffrance, ou joie , faisant le lien avec des souvenirs et sensations qu’on croyait enfouis à tout jamais.

Au moyen âge, les fous étaient les seuls personnages qui possédaient le droit de dire ce qu’ils voulaient, de critiquer souverains, institutions, hauts placés. Personne n’y échappait. Le fou etait celui qui rappellait à quiconque l’illusion du pouvoir , qui décelait toutes les failles dans les rouages du pouvoir et se faisait un plaisir de mettre à plat toutes les affaires qu’on essayait de glisser sous le tapis, toute ces ordures que l’on couvrait sous un apparat clinquant, tels les parfums entêtants dont se parait la cour du roi pour couvrir le fait qu’ils, disont le franchement, puaient. Le fou rappellait au roi que tous les hommes sont égaux devant la mort. Il était un oeil extérieur à la société, un oeil critique , distant , qui voit le jeu sociétal mais y participe tout de même, pour le simple plaisir du jeu.(contrairement au moine, qui lui le plus souvent se contente de se retirer dans sa grotte, ok je sais, je fais une grosse réduction mais c’est pour l’effet de style)

The-Man-Who-Laughs-(1928)-Gwynplaine

« Why so Serious? »

C’est aussi ca, le Fou. Quelqu’un qui va enseigner l’absurdité de ce jeu. Si nous sommes tous des jouets au sein du prisme social, si nous sommes des acteurs , comme le défini le principe de Persona de Carl Jung (le masque que nous gardons en société, tout simplement pour garder des relations fluides et ne pas nous taper sur la tronche en cédant à nos impulsions –z’imaginez le carnage aux heures de pointes dans le métro si tout le monde s’écoutait et décidait , sous le coup de l’énervement, de décrocher la tête de son voisin à coups de savate?) , ça devient dangereux lorsque nous somme perdus dans notre « rôle ». Lorsque la « personnalité sociale » devient notre nous profond et que nous devenons persuadés que ce rôle , c’est nous.

Je m’explique: si vous vous définissez comme « médecin », ça, c’est votre « rôle social ». Vous serez définis par les autres grâce à tout une panoplie d’adjectifs, qui servent à reconnaître la personne, à avoir une impression nette de celle-ci: vous serez « celui qui à la tchatche », « celui qui est timide » « celui qui est fan de star wars », « celui qui est social », ou « le nerd », ou encore « la meuf bizarre ».
Et ouip. Si les gens ne savent pas sur quel pied danser avec vous, ils sont perdus. Il ne savent plus comment interréagir avec vous, de quels sujets parler en votre présence… la Persona nous sert de langage, elle nous sert à interréagir avec autrui. Sans persona, vous êtes perdus en vous mêmes, incapables de communiquer, et de comprendre ce qui se passe avec les hommes. En la laissant prendre la place de votre Vous, vous en devenez serieux, rigides, persuadés de posséder la science infuse, selon Jung, Etre sa persona inhibe le développement personnel.  Une séance de psychanalyse commencait toujours avec lui par la destruction de la persona: la encore, c’est le role du Joker que mettre à bas les masques , paradoxalement en en enfilant des pléthores.

Le joker est un artiste, un acteur, un fin psychologue mais aussi un mec graveleux qui va s’attacher les couilles pour faire rire les dieux et conclure un pacte,c’est un petit malin toujours pret à encenser l’absurde . C’est quoi l’absurde? C’est quand tu mets deux choses qui n’ont a priori rien à voir entre elles, et que ca créé un décalage tel que ton cerveau, qui ne comprend pas la logique de ce qu’il vient de voir , reste stupéfait. Et ce décalage te force à voir justement ce que tu considères comme connections, et à les remettre en cause. A remettre en cause ta facon de te voir, ta facon de voir les autres, et la société. Ce décalage peut être illustré par le singe signifiant de la tradition Yoruba: dans la légende, le lion, roi des animaux, commande verbalement au singe de faire certains mouvements.Mais le singe, qui utilise le langage des signes, réinterprète en permanence selon son propre gré les injonctions du lion, n’etant pas enfermé par le langage mais utilisant ses subtilités à son avantage, et en les retournant contre son opresseur.

signifying-monkey

Il decida de faire des claquettes plutot que d’aller servir un mojito au roi, pretendant que le vent ainsi produit serait plus rafraichissant.

Le trickster est un catalyseur. Il aide, paradoxalement, au maintient de la structure sociale en permettant qu’on relâche la pression. Si tu demandes à untel de vivre selon des règles fixées, il va finir par t’envoyer bouler, lassé de se sentir emprisonné par son propre rôle. Mais la présence de quelqu’un qui passe outre les règles, qui s’en moque, qui défie l’autorité sera comme un puits par lequel vont s’écouler les frustrations et questionnements de chacun, et qui va délester le poids social.

Le joker est une figure que l’on retrouve à tous les âges. C’est Renart qui joue des tours à Ysengrin. C’est Loki qui balance leurs quatre vérités à une assemblée de dieux essayant de maintenir leur dignité. C’est le Fou du roi. Ce sont les esclaves qui prenaient la place de leur maître durant les Saturnales . C’est le Corbeau qui rapporte le feu aux hommes en dépit des foudres des dieux, tel notre prométhée.C’est le Coyote des natifs americains. C’est le héros Askeladd des contes norvégiens. Il défie les dieux, il défie le sacré, tout en en sublimant le sens:

Beaucoup de traditions de natifs tiennent les clowns et tricksters en grande estime: ils les considèrent comme essentiels dans le rapport avec le sacré: le gens ne pouvaient pas prier tant qu’ils n’avaient pas ri, parce que le rire ouvre et libère l’esprit des idées préconcues: les hommes se devaient d’avoir un trickster de présent à chacune de leurs cérémonies les plus sacrées,  pour ne pas qu’ils oublient que le sacré vient aussi des renversements et des surprises malencontreuses; le trickster est source de création, et de naissance . (Napalm and Silly Putty by George Carlin)

Bon, et aujourd’hui alors? Ce sont qui, nos tricksters? Voltaire , Sade (bon ça ça date un peu, ils sont un poil périmés les momies à ce jour d’aujourd’hui). Le mec de Bref? Des dessinateurs de presse? Golden Moustache(si vous l’avez pas vu, ils ont fait une super video pour le climat avec Nicolas Yolooo), l’Odieux Connard? (qui a un site soupair que je vous incite plus que fortement à aller zieuter, c’est drôle et instructif ) . Peut être un peu de tout ça. A partir du moment où tu essayes de tordre les codes sociaux, tu peux faire le taff du Trickster. Ou tu peux simplement apprécier sa compagnie , mais à tes risques et périls, ne prends jamais rien au serieux!

be1a16382d95b3ec