Meditons en musique

J’avais parle du pouvoir du son dans l’article precedent (j’ai essaye de faire concis malgre ma propension a ecrire des romans…m’enfin comme d’hab j’ai pas reussi a caser tout ce que je voulais dire sur le Son dans un seul article )

20-499

Je vous proposerai donc un petit exercice a faire chez vous, pour que vous puissiez experimenter la chose , parce que si je vous l’explique ca va durer trois plombes et je vais utiliser tout un tas de mots compliques et notions scientifiques completement abstraites, je suis plutot partisante du « fais le et comprends le », j’avoue que les copies colles d’articles ou machin va citer tel ou tel blog parce que ca fait classe comme notion, mais que la personne ne comprend pas elle meme ce qu’elle a ecrit parce qu’elle ne la jamais veritablement sentie, avec son corps, ses yeux, son troisieme oeil ou son sixieme doigt de pied, je suis pas tres fanne.

DONC

Revenons en a notre exercice.

Il est tres simple: il s’agit tout simplement de prendre la musique que vous voulez. Choisissez celle que vous sentez le mieux a cet instant precis: ca peut etre de la musique classique, du rock, du metal , de l’electro, des percussions ou des musiques traditionnelles .. je prefere travailler avec des musiques sans paroles, parce que les paroles te detournent de l’effet veritable du son, mais vous pouvez toujours essayer avec si vous avez envie.

Posez vous confortablement, assis en tailleur, ou allonges, il ne faut surtout pas etre crispes. Si vous etes familiers de la meditation, vous trouverez assez facilement cet etat de grande detente, dans lequel vous ne vous laissez pas perturber par des pensees diverses ou variees. Si elles arrivent, c’est pas grave, regardez les passer et faites leur coucou et laissez les continuer leur chemin. C’est normal, on peut pas etre « vide » direct, si on a plein de trucs qui arrivent, faut les laisser couler et ne surtout pas essayer de les oublier ou de les mettre volontairement de cote: c’est comme quand tu as mal quelque part: si tu essayes d’oublier volontairement la douleur, elle revient, mais si tu es conscient de ta douleur et que tu la laisse couler en te disant « je sais qu’elle est la, va y, exprimes toi » et que tu n’essayes pas de l’endiguer mais que tu la laisse couler a travers toi, ca va mieux.

Mettez votre musique sur les oreilles, et concentrez vous uniquement sur la musique: sur les accords, les percussions, les aigus, les graves, le timbre, le rythme, essayez de percevoir l’effet de la musique sur votre propre corps: est ce que vous ressentez comme un flux electrique dans certaines parties plus que d’autres? Ou plutot comme une vague d’eau dans votre colonne vertebrale, ou vos membres? Les basses qui se repercutent plus sur votre corps? Chaque son est comme une vague, une onde, une ligne qui va influencer differemment sur certaines parties de votre corps. Avec un peu d’entrainement, vous arriverez a discerner quels sons vous sont agreables, et lequels ne le sont pas. Ne vous forcez pas, ecoutez plutot ceux qui vous sont agreables, ce sont en general ceux qui vous « soignent ». Et c’est pas forcement des musiques douces. Si ecouter du metal ou du linkin park vous fait du bien, et bien allez y, pourquoi pas s’en servir comme musique de meditation!

Et une fois que vous maitrisez bien cette phase d’ecoute, vous pouvez vous en servir pour passer a l’action! Cette fois ci vous n’ecoutez pas, mais vous produisez votre propre son. Mais ca sera pour la prochaine fois, l’explication! J’en suis encore a la phase d’experimentation moi meme, je ne voudrais pas mettre la charrue avant les boeufs ^^

Et puis voila une petite playlist si vous savez pas quoi ecouter, ce sont mes ziks de meditation favorites ( j’ai du mal avec les trucs du genre « 3 heures de meditation wen super ouf wow vibe concentration bol tibetain bruits de  mer kistch sur fond de cris de dauphins »)

Hildegarde de Bingen–Voices of the Living Light

The orb’s Adventure Beyond the UltraWorld

Huun Huur Tu (un groupe traditionnel Tuvan)

Des Chants Bulgares

Lifeforms de Future Sound of London

Gyuto Monks Tantrics Choirs

Tangerine Dreams–Alpha Centauri

Incantations–Mike Oldfield

A la prochaine!

Publicités

Chamanisme, magie du son et invocations

(pardon a l’avance pour la disparition des accents, je suis en clavier qwerty, eeeeet oui c’est la joie des pays anglophones)

Desfois, je suis un peu teube. Je veux dire par la, je suis longue a la detente. Il y a des choses qui sont tellement evidentes, qui s’agitent comme des araignees epileptiques juste devant notre nez. Mais toi, vu que tes yeux sont rives sur tes baskets, tu vois rien. Et en plus t’as de la cire plein les oreilles a cause du bruit de fond incessant de la vie de tous les jours, alors tu es sourd comme un pot.

Et c’est un sacre drame. J’avais deja eu un bref apercu du pouvoir du son avant, mais je n’en ai pris la pleine mesure qu’il y a tres peu de temps.

Lorsque mon lecteur mp3 est tombe en panne. Et que j’ai du faire face a ce bruit de fond de la vie de tous les jours que j’avais evite durant tout ce temps, en m’enfermant derriere ma paire d’ecouteurs.

J’etais alors dans une phase de desequilibre absolu. Y’a des periodes, tu sais pas pourquoi, mais tout foire. Les relations, tes projets, ton mental, tes espoirs, tes reves. Tu te prends des baffes dans la tronche, tu prends conscience d’une situation dont tu n’avais pas conscience avant. Comme un voile qui se dechire soudain, et qui te laisse entrevoir une masse d’informations que tu n’aurais pas ete capable d’integrer auparavant. Et oui. L’esprit humain, heureusement pour lui, filtre tout pour nous empecher de devenir fou. D’apres la conference de Corine Sombrun (je vous avez deja dit que j’etais super fanne? Non? Bin voila c’est dit), si le cerveau analyse en permanence 16 millions de Bits d’informations par seconde , il n’y a que 16 Bits d’informations par seconde qui arrive a notre conscience. Comprenez par la que nous ne percevons, de maniere consciente tout du moins, qu’un millionieme de tout ce qui nous arrive en permanence.

Imaginez donc, si tout cela etait subitement ramene a la conscience. On aurait le cerveau qui degoulinerait par le nez, plus besoin de crochet pour aller le chercher par les trous de nez comme chez les egyptiens. Ou l’on disjoncterais.

shapeimage_3

Les « soundsuits » de Nick Cave

L’etat de transe nous permet aparemment de ramener toutes ces informations qui nous assaillent a la conscience; et de les transcrire en sons, couleurs, lumieres, de les transcrire en un langage qui fait sens pour nous et qui nous permet, par la meme, d’influencer sur celui-ci.

Comprenez par la que tout le monde ne verrais pas exactement la meme chose: l’information vehiculee est la meme, mais nous avons tous une maniere legerement differente de la transcrire: chez certains c’est par le son , d’autre par les formes, les mandalas, les couleurs…. Il existe des ponts entre tous les sens: chez les Synestetes par exemple, une note particuliere est liee a une couleur,  ou une forme, des chiffres sont lies a une couleur, ou la representation de l’espace-temps est visualisee par des courbes, des graphiques, voir…des montagnes russes.

Ainsi, on peut dire que l’energie des esprits, des gens est bien presente, mais nous avons tous une maniere un peu differente de la retranscrire et de la percevoir: voila pourquoi je pense sincerement qu’il est completement idiot de vouloir les mettre dans des cases, de vouloir s’auto ranger dans un tiroir « wiccan », « celte », ou « haeten ».

Comme ils disaient sur France Culture dans cette emission consacree au soufisme , on ne peut pas enfermer dans un dogme le sacre. Chaque religion est une facette du divin, qu’il faut apprendre a respecter; a nous de trouver ce qui nous parle le plus dans tout ce qu’on rencontre, mais il est aberrant de vouloir imposer notre vision des choses a autrui. Le respect mes amis! Toujours le respect!

Parlons en d’ailleurs du respect. Pour continuer a citer Corine Sombrun, dans la tradition chamanique mongole, la relation avec les esprits est surtout une affaire de respect. Se respecter soi meme, respecter les autres, respecter notre nourriture… Si l’on manque de respect, on perturbe l’ordre des choses, on perturbe la symphonie du Vivant. Une dissonance. Et les esprits, gardiens de l’equilibre, nous sonnent les cloche. D’abord par le biais de notre intuition (cette petite voix qui nous dit « tu vois, t’aurais pas du faire ca! Ah, Becasse!) , et puis ensuite en nous envoyant des problemes (en mongolie, on appelle ca du Busard) . Tu peux, pas de bol pour toi mon p’tit loup, te coltiner aussi les problemes de tes ancetres. Et c’est a toi de les regler, ou alors si tu es en mongolie, tu va voir un chaman. Il ne va pas te regler ton probleme, il va juste te dire pourquoi tu as ces problemes, et qu’est ce qui faut changer dans ton attitude pour reparer cette dissonance que tu as cree.

Et c’est bien vrai que le respect est une sacre affaire de nos jours. Le respect, pour moi, c’est pas seulement ce que tes parents te rabachent , c’est simplement–faire attention aux choses–. Et quand tu offres ton attention a quelque chose, tu cree un lien. Tu echange de l’energie. Pour activer tes pierres, tes plantes, tu dois leur preter de l’attention. Pour aider un ami, tu dois preter attention a ce qu’il dit, a ce qu’il ressent. Tu dois preter attention a ce que tu mange, remercier la terre de te l’avoir offerte, preter attention au temps, a l’energie necessaire , aux eccos du soleil, de la pluie, de la terre qui ont tous ensemble contribue a faire grandir ta salade. Aux mains qui ont amoureusement plante les graines, qui ont desherbe, repique, arrose ces salades.

Comment veux tu te lier avec tout ce qui t’entoure autrement? Un manque de respect est un manque de lien. On se coupe. Et pourquoi? parce que les choses ne nous nourrissent plus aujourd’hui. Si tu essayes de preter attention aux eccos de ta carotte de supermarche, tu trouveras des engrais, des pesticides, une terre epuisee et des engins mecaniques aux effluves de petrole brule. Rien qui ne donne envie de preter attention. Tu pretes attention aux fringues que tu achetes a H&M: tu trouves les eccos de colorants toxiques, de sang et de sueur d’indiens sur-exploites et un travail a la chaine. Rien qui ne te donne envie de respecter.

Alors quoi? Apprends a preter attention. Aux choses qui le demandent. A ton jardin, a tes plantes, au vent qui souffle, aux arbres qui bruissent, a la pluie qui tombe, a un collier amoureusement fabrique par cet artisan au marche. A ces bougies en cire qui ont demande tellement d’heures de travail a cette demoiselle. A ce couteau en bois dans lequel tu sens filter l’energie du feu de l’atelier de ce forgeron, qui l’a poli sans relache, a la main.

Et la tu leur rendras hommage. Par le respect, tu appelles toute cette energie a toi, tu te nourris et tu nourris les choses. C’est comme ca que les objets se chargent. C’est comme ca que les invocations fonctionnent.

image-13728

Gif: Maumont

Bin oui. Moi, becasse attitree, je pensais qu’il suffisait juste de penser a un esprit, un dieu ou autre pour qu’il se pointe. Ou qu’il etait la en permanence.

Bin non, les energies ne sont pas la tout le temps. Le plus souvent, elles sont endormies. Que ce soit l’energie d’un lieu, d’un esprit, d’une plante, elle est la, mais il faut l’appeller a nous pour qu’elle entre en contacte avec nous. Comment?

Par le chant (les fameux Icaros d’un article anterieur) , le tambour, la danse, la poesie…tout ce qui possede un langage , un rythme . Faites appel a votre sensibilite. Par exemple, ca m’arrive maintenant tres souvent, quand je cueuille une plante et que j’ai envie de faire un peu connaissance avec, de chanter un petit air (bon, dans ma tete hein, sauf quand y’a personne aux alentours). Je me pose, je prends la plante dans les mains , j’envoie mon attention vers la plante et je recois son « son » propre. Et je ressens les effets qu’il produit. Des picotements et un « boost » dans le systeme circulatoire pour l’ortie, une chaleur douce et lumineuse, apaisante pour l’angelique, une chaleur plus solaire concentree dans les intestins et les organes sexuels pour la bourrache, quelque chose de plus nerveux pour la Tanaisie. Et puis apres tu compares tes resultats perceptifs avec les qualites curatives de la plante en question: stimulante du systeme sanguin pour l’ortie, bourrache pour les problemes feminins (hormones et regles chiantes entre autres), plus calmant et apaisant pour l’angelique. Banco.

Chacun possede ses propres atouts; moi par exemple je suis encore tres nulle pour ce qui est de la perception de l’humain. Trop complique cette bete la, au moins la plante c’est plus simple, et ca ne fait pas d’histoire, ca se laisse brouter, deraciner et ruminer sans partir en greve. Les animaux curieusement je ne les percois pas de maniere tres claire, j’ai une certaine fascination pour les oiseaux de proie, en particulier le Milan royal , ces oiseaux sublimes (ce sont des charognards, encore un rapport a la mort, bin tiens) , mais sinon…voila.

Pour etre honnete, je n’ai jamais fait de voyage chamanique. Du moins pas consciemment. J’ai bien eu des phases franchement, avec des hallucinations hypnagogiques bien trippees de madala marin avec des algues et coraux se mouvant sur fond noir, avec la sensation de me faire aspirer dans un torrent gigantesque, ou encore des especes de transes chelou en demi sommeil ou tu as l’impression de voir tout en bleu et en vibration, mais jamais d’experience de monde noir induit consciemment. Pour moi, il est tres important de discerner le veritable voyage chamanique d’une simple visualisation. La visualisation, c’est un peu un etat d’exploration de notre inconscient. Nous mettons en images notre propre inconscient, nous nous decouvrons nous memes, cette phase est egalement extremement importante, c’est elle qui va nous permettre de decouvrir ce que nous somme et de lever certains blocages qui nous empechent d’avancer.

Mais le vrai voyage chamanique, alors la c’est autre chose. C’est un etat de resonnance avec le monde qui nous entoure. Nous y sommes confrontes a l’exterieur. Et c’est pour ca que ca peut etre dangereux si on ne possede pas les armes pour nous defendres, pour rester nous meme et pour nous retrouver. Rappellez vous: si nous avons des blocages, c’est aussi pour nous proteger si nous ne sommes pas pret a etre confrontes a ce qui nous attends. L’esprit est sage. Si vous etes pret, les portes s’ouvriront. Autrement, continues ton chemin jeune padawan, ne te presse pas et fais les choses a leur rythme 😉

Bon voila, avec tout ca j’ai pas eu le temps de parler du Son.

A une prochaine fois peut etre!

Kiss kiss de la folle.

Et prime le trailer de True Grit, parce que ca me fait furieusement penser a un certain Vieux Borgne, si vous voyez ce que je veux dire.